Article original « La Nouvelle République », publié le 13/05/2019.

L’association sportive et culturelle de Sainte-Catherine-de-Fierbois avait totalement revu sa formule des courses de l’orchidée ce dimanche matin. Plus de traditionnels trails mais une épreuve sur route, urbaine et mesurée officiellement sur 5 km et 10 km. Seule une course de 17 km nature, sans difficulté, avait été conservée pour satisfaire ceux qui sont moins attirés par la route et le chrono.
Des performances chronométriques qu’il était difficile de réaliser cette fois, la faute à un vent froid très gênant. Cela n’a pas empêché d’assister à des épreuves disputées, notamment sur le 10 km. Deux beaux duels ont ainsi apporté une dose de suspense supplémentaire.
Chez les hommes, le mano a mano entre Olivier Gauthier (JR 37) et son camarade de club Aurélien Ménard a duré presque 9 km. Finalement, Gauthier, plus frais sur la fin, a pris quelques mètres d’avance pour ouvrir le palmarès de cette nouvelle version du rendez-vous à Saint-Épain.

« Le parcours n’est pas si facile avec des faux plats et surtout le vent. C’est bien qu’il y ait un 10 km mesuré en plus dans le département. Pour la suite, il faudrait plus de monde », notait le vainqueur. Gêné par une douleur aux côtes consécutive à un accident de ski-roller il y a une dizaine de jours, Ménard a donc pris la seconde place à 13’’ de son coéquipier. Erwann Despeignes, de retour à la compétition, complète le podium en 35’.
Chez les femmes, ce fut encore plus accroché : Anne Villoing (ASPTT Tours) a dû serrer les dents pour se défaire d’une Sophie Hinsinger (USSP) tenace… malgré les 20 ans d’écart entre la Tourangelle et la Corpopétrussienne, qui entend bien revenir à ses meilleurs chronos. Malgré tout, Anne Villoing a donc su trouver les ressources dans le final : « Je n’étais pas sereine, elle m’a mis dans le rouge. J’ai fait la différence sur la fin, je ne sais pas trop comment. »
Dans la course de 5 km, Thomas Noël, qui souhaite rester non licencié, a mis la pression dès le départ sur Harald Applincourt (JR 37) avec deux premiers kilomètres rapides. Il s’impose logiquement. Chez les femmes, Samuel Héraut (USSP) a pris le dessus sur Sandie Jamet (NL). Enfin, la course de 17 km a vu la victoire du militaire de Nouatre, Sébastien Ribreau, qui a lâché Max Rivière (ASPTT Tours) vers le 9e kilomètre. Le club tourangeau, très présent, s’est toutefois imposé grâce à Cécile Arrouet.